JustAWoman

UNATTI et le e-mentoring intergénérationnel

Screen-Shot-2016-04-14-at-13.28.50

« Unatti et la plateforme Unatti ont été créés pour répondre au besoin d’épanouissement et d’échange entre collaborateurs. L’objectif est de créer des liens au sein de l’entreprise, tout en permettant à chacun de se développer professionnellement », déclare Victoria Pell, fondatrice de la plateforme Unatti, spécialisée dans le e-mentoring intergénérationnel. Après une carrière bien remplie au sein de grands groupes internationaux, l’idée lui est venue en 2013, après avoir dirigé un incubateur d’innovations chez Kantar-WPP, une entreprise spécialisée dans les études de marché et de marketing. En faisant travailler ensemble des juniors et des seniors, elle a permis de créer du lien entre les générations. Les seniors apportaient leur expertise en méthode d’innovation et en relation clients, les juniors contribuaient via leurs connaissances technologiques et leur créativité.

Quelle est la différence entre le mentoring classique et le e-mentoring ?

Le mentoring classique est utilisé par 70% des grands groupes en France. La priorité étant donnée aux hauts potentiels, à une population restreinte. Il s’agit d’accompagner une vingtaine de personnes par an.

Pour Unatti, tous les salariés doivent pouvoir se développer et évoluer tout au long de la vie. Les entreprises et les directeurs RH chargés du développement des collaborateurs peuvent aujourd’hui innover dans le domaine de la formation, grâce à la formation expérientielle.

Unatti est une société spécialisée dans la pratique du mentoring, qui met l’accent sur le développement des savoir-être, mais également des savoir-faire. Son équipe a développé une plateforme digitale de gestion, de formation, d’animation et de mesures de programmes pour démultiplier l’impact de cette pratique au sein des groupes.

Le mentoring, dans son expression classique, veut dire la transmission de l’expérience reconnue d’une personne senior et expérimentée à un junior.

A la différence du coaching qui est rémunéré et limité dans la durée, le mentoring est un acte bénévole, purement collaboratif avec un engagement dans la durée.

Il s’agit d’apprendre via l’expérience pour se développer. Apprendre des expériences de quelqu’un permet de mieux avancer, et aide à mieux travailler en équipe tout en cassant les silos. Le savoir-être revêt même une dimension majeure, car il permet de progresser dans sa carrière professionnelle. Mieux communiquer, réfléchir à son projet professionnel, ne pas être dans le jugement et partager avec les autres dans des situations simples et complexes, s’intégrer dans une équipe, comprendre les codes et les valeurs de l’entreprise sont quelques-uns des thèmes à traiter lors d’un mentoring.

Est-ce que toutes les générations se sentent à l’aise avec cette technique ? Le mentor est-il toujours un senior ?

Oui, toutes les générations se sentent à l’aise avec l’utilisation d’une plateforme comme Unatti. Ils sont formés au préalable à l’usage de celle-ci et au mentoring, et peuvent accéder à des vidéos pour revoir leurs connaissances. La structure est souple, le programme met à disposition des outils et guides de mentoring sur une durée donnée. Chacun est libre de l’adapter à sa façon.

Unatti s’engage à respecter la confidentialité des échanges entre le mentor et le mentoré.

Le e-mentoring peut-être pratiqué de différentes manières, avec des approches plus modernes, comme par exemple le reverse mentoring digital. De nombreux jeunes des générations Y et Z sont très à l’aise, voire experts dans le web et les nouvelles technologies. Ils ont donc beaucoup à transmettre aux plus âgés.

Jack Welch, ex-CEO de General Electric, a été le premier à introduire le reverse mentoring dans les années 90.

Il y a aussi le pair à pair, où des groupes de mentors ou de mentorés échangent sur les bonnes pratiques du processus, mais pas sur le contenu du mentoring qui est confidentiel.

Comment se déroule exactement l’accompagnement e-mentoring : initiation/formation, thème, durée etc. ?

Nous offrons des programmes sur mesure ou standardisés. Pour chaque programme, les participants suivent une formation-initiation qui varie en fonction de l’audience, des thématiques et de la durée du programme.

Le programme peut durer de six à douze mois. Les sessions de mentoring ont généralement lieu une fois par mois, par téléphone ou vidéo-conférence, et dure une heure et même plus. Et pour être efficace, il est nécessaire de bien espacer les sessions pour donner du temps de réflexion ou de travail sur les pistes évoquées.

Est-ce que l’e-mentoring virtuel peut supplanter définitivement le mentoring classique dans tous les domaines, même dans les métiers industriels/technologiques et artisanaux ? En fait, quelles sont les limites de l’e-mentoring ?

Le mentoring signifie le partage et la diffusion de ses expériences, si l’on a une expérience légitime et de qualité à partager.

Dans certains métiers très techniques, il est nécessaire de travailler concrètement sur des projets spécifiques pour acquérir de l’expérience et un savoir-faire. Le savoir technique s’acquiert principalement par la pratique mais aussi par des explications ou des cours magistraux qui ne sont pas du domaine du mentoring.

Avoir un mentor cependant permet de prendre de la hauteur sur son travail et sur des savoir-faire, c’est de la formation expérientielle pour se poser des questions que l’on ne se pose pas toujours dans l’exécution et l’apprentissage d’un savoir-faire. Il permet de progresser en confiance.

Peut-on évaluer l’efficacité du e-mentoring ?

Diverses statistiques et indicateurs de performance permettent de mesurer le succès du programme. Ces statistiques anonymes sont disponibles sur la plateforme pour les gestionnaires de programmes.

Ce suivi permet d’évaluer le programme dans son ensemble.

Qui sont vos clients ?

Ce sont des groupes du CAC 40 comme Orange, Engie, Danone, L’Oréal, … et aussi des entreprises de taille moyenne ou des écoles post baccalauréat, comme des centres de formation d’apprentis ou des grandes écoles.

 

www.unatti.com

 

You Might Also Like

  • Dorothy
    mardi 17 mai 2016 at 21:10

    This is fantastic. Very well said and very well put. I agree that the entire sector needs to hire and fund the best. And when it does, the entire sector will be viewed different. Well done.

    • Marie Therese
      mercredi 25 mai 2016 at 12:24

      Dear Dorothy,
      Thank you so much for your very nice comment. Yes, we do believe that all generations can work together!

  • Monet Larroque
    vendredi 12 août 2016 at 07:24

    I really like gathering useful information , this post has got me even more info! .

  • Heriberto Machenry
    vendredi 12 août 2016 at 08:10

    I have read a few just right stuff here. Certainly value bookmarking for revisiting. I wonder how much attempt you put to create such a magnificent informative site.

  • Edgardo Olive
    vendredi 12 août 2016 at 10:52

    My spouse and I stumbled over here coming from a different web address and thought I may as well check things out. I like what I see so i am just following you. Look forward to looking over your web page yet again.