Culture JustAWoman Uncategorized Voyage

Un photographe et son modèle, « la plus belle vieille femme du monde »

vieillefemmehoian_2

C’est le fruit d’une rencontre exceptionnelle, cet été 2011, entre Rehahn Croquevielle, un photographe français qui parcourait le Vietnam comme touriste et Bui Thi Xong, une batelière de 74 ans, sur son bateau décrépi, sur la rivière Hoi An. Et ces instants mémorables ont été rapportés, en 2014, dans le livre « Vietnam, Mosaic of Contrasts », avec en première page de couverture « le sourire caché » de Mme Xong. « La plus belle vieille femme du monde » est née.

La puissance des rides

Avec son œil de photographe, Rehahn perçoit ce trait de caractère unique que dégage Mme Xong.  Bien que timide et pas habituée à être prise en photo, elle a fini par céder, tout en dissimulant son front et son sourire avec ses mains.

Son visage rieur à moitié caché et plein de « joie de vivre, malgré son âge et son dénuement » ne fait que rejaillir la puissance de ses rides, témoins éloquents de sa vie.

Le succès de « Vietnam, Mosaic of Contrasts », et puis un nouveau bateau

Pour illustrer son portrait dans le livre, Rehahn l’interroge sur sa vie, et elle lui confie son « plus grand rêve ». Comme elle veut continuer à travailler et aime ces contacts humains, elle a, depuis fort longtemps, rêvé d’un nouveau bateau. Alors, Rehahn le lui promet, si le livre sera un succès.

Et le succès a été immédiat, quand le livre parut en janvier 2014. Il y retrace son voyage à travers le Vietnam, immortalisé par des rencontres avec son peuple et sa culture.

En l’espace de quelques mois, plus de 1’000 exemplaires ont été vendus dans 29 pays. Le livre a été un véritable succès dans le monde entier. Le portrait de Mme Xong et l’histoire de sa vie sont rapportés dans les grands médias internationaux, tels que National Geographic, Daily Mail, BBC, en France, dans les Pays-Bas, en Italie, en Russie, à Cuba…

Le 8 mars, Rehahnn fait don du portait de Mme Xong au Musée National de la Femme à Hanoi. Et quand le monde découvrit Mme Xong dans le Los Angeles Times le 1er décembre 2014, elle fut proclamée icône de la beauté, soit « la plus belle vieille femme du monde ».

Et le rêve de Mme Xong devient réalité en juin 2014, six mois après la sortie du livre.

Le même rêve au-delà des frontières et générations

C’est l’histoire toute banale d’une rencontre de deux aventuriers vivant dans deux cultures et mondes différents : l’une, faisant fi de son âge et de la fatigue, aime encore transporter des touristes sur son désormais nouveau bateau, et l’autre court explorer le monde avec son appareil photo. Tous deux ont un rêve : le rêve de surmonter tous les obstacles.

www.rehahnphotographer.com

You Might Also Like